Kaguyahime, Princesse de la Lune

.

Cela fait pratiquement un an que j’ai fait mes premiers pas dans le monde de la danse (en tant que photographe, entendons-nous), auprès de la fabuleuse compagnie des Grands Ballets Canadiens de Montréal. Un an que j’ai les yeux grands ouverts et le cœur vibrant à chacune de leurs représentations, sortant à chaque fois avec des images magnifiques et marquantes ancrées dans les souvenirs.

Ils sont aujourd’hui en représentation à la Place des Arts avec un ballet qui dépasse tout ce que j’ai pu voir.


Kaguyahime, Princesse de la Lune, est en premier lieu l’héroïne d’un conte populaire japonais du Xe siècle : « Le Conte du Coupeur de Bambou » (竹取物語). Histoire d’une petite fille découverte bébé dans la coupe d’une plante bambou, disant venir de la « capitale de la Lune » et qui, une fois adulte, émane une beauté source de toutes les convoitises, au point qu’elle engendrera le chaos.

L’histoire de Kaguya a été mise-en-scène pour la première fois en 1988 par Jiří Kylián, chorégraphe tchèque, sur une création musicale de l’artiste japonais Maki Ishii.

Sur scène, le résultat est sans commune mesure : la musique, subtile mélange entre le « gagaku » (littéralement musique « raffinée », « élégante ») et les battements du « Kodō » (groupe de percussionnistes japonais dont le nom signifie « battement de cœur »), vous transporte rapidement dans l’univers doux, coloré et énergique de Kaguya. La performance live de l’orchestre résonne, vibre dans la salle, et vous prend au cœur en quelques secondes.
Les danseurs des Grands Ballets sont présents avec une énergie et une technique exceptionnelle.
Kaguya (incarnée par Eva Kolarova et Sarah Kingston) est une princesse emplie de douceur et de volupté, tout en souplesse et en finesse. Et que ce soient les Princes, l’Empereur, les villageois ou les citadins, chaque danseur ajoute beauté, force et puissance aux tableaux.

Les rencontres sont belles et touchantes, les combats sont féroces et magnifiques. Chaque scène est encore ancrée visuellement dans ma mémoire, et mes yeux scintillent toujours de ce ballet à voir absolument.

Courez le voir à la Place des Arts !

grandsballets.com


Ces images ont été prises durant les répétitions.

Commentaires

  1. Andrew Graeme Gould

    These are all such beautiful captures. I’m very pleased to have discovered your website and blog.

    1. b!

      Thank you Andrew!

Rejoindre la conversation

Veuillez remplir ces quelques champs, ou, plus simple :
Toutes les informations restent confidentielles et ne seront jamais partagées. Promis.