REC (re-collection). #4.

.


Immortalité

Sur la P1, Tunisie, le 30 décembre 2006, 16:17:34.

Vous l’avez lu dans l’épisode précédent de REC, les fêtes de fin d’année de 2006 ont été passées sous le soleil tunisien. La famille était réunie pour un petit voyage dans le sud tunisien d’Ouest en Est. Après la traversée du Chott-El-Djerid, un petit passage à Djerba, nous sommes sur la route du retour à La Marsa.

Petite pause au goûter, sur le bord de la route, pas très loin de Sousse. Cette longue route remontant du Sud est bordée d’oliveraies sur une très grande partie.

Majestueux olivier. Le temps ne semble pas avoir d’emprise sur lui, il grandit, vieillit mais ne meurt pas. C’est un fait : avec l’âge, sa souche produit des souquets, qui grandissent à leur tour et deviennent de jeunes oliviers. Une sorte de clonage automatique. Il a trouvé le moyen de survivre aux époques, d’atteindre l’immortalité. Noueux, tortueux, l’olivier est pour moi une des plus belles créations végétales.

Commentaires

  1. mamounette

    Je partage ton point de vue!
    Et comme les troncs d’olivier sont superbes : tantôt ils s’enlacent, ou semblent danser, et font un clin d’oeil à l’imagination de qui pose ses yeux sur leurs écorces!
    (et non je n’ai pas fumé! ;-)

Rejoindre la conversation

Veuillez remplir ces quelques champs, ou, plus simple :
Toutes les informations restent confidentielles et ne seront jamais partagées. Promis.