Tout bon récit, toute aventure a besoin d’un prologue. Ce carnet de voyage ne fera pas exception.

Je sais, vous voulez des photos, des vidéos, de l’exceptionnel, des trucs de fou. Cela viendra ! Très bientôt même, le premier chapitre est déjà en bonne voie … Je me suis simplement rendu compte en l’écrivant qu’il me faisait faire beaucoup trop de parenthèses. Je souhaite simplement vous plonger dans notre aventure dès le premier caractère de la première ligne du premier épisode, alors autant planter le décor avant et se débarrasser des présentations. Ce prologue est là pour répondre à quelques questions importantes -ou pas- et vous donner quelques informations quant au contexte et à l’histoire.

« ¡Me llamo Ben! ». Ça, c’est bon !


Pourquoi ce voyage ?

Quelle question ! Vous avez réellement besoin d’une réponse ?!

Plus sérieusement, l’idée a été abordée l’hiver dernier, lors de mon passage à Bordeaux. Sophie (que vous découvrirez plus bas) nous a annoncé qu’elle partirait début 2012 au Pérou, en échange universitaire. Julien a alors prononcé les mots magiques. Je ne me rappelle plus exactement, mais il y avait sûrement « vacances ». Et cela a suffit. Quelques mois plus tard, après un peu d’organisation, des dépenses en billets d’avion et équipement, nous étions tous prêts à nous retrouver sur place et commencer cette aventure.

Où ?

Sophie habitant à Lima, notre point de départ serait le Pérou. Julien nous a ensuite concocté un petit parcours (j’aurais dû mettre des guillemets à « petit », mais bon …) qui nous ferait découvrir les environs. C’est une fois sur place que j’ai ouvert pour la première fois un guide et découvert notre terrain de jeu.

 

La carte est un peu vide pour le moment, je sais. Je ne vais pas tout vous dévoiler maintenant. Elle sera complétée au fur et à mesure des épisodes (et puis j’ai passé du temps à la faire, donc autant la rentabiliser :) ).

Vous voyez quand même qu’il y a quand même de l’espace pour s’amuser.

Pérou, Bolivie, Chili. Trois pays à la culture riche, à l’Histoire guidée par l’Empire Inca avec des noms légendaires comme le Machu Picchu, les lignes de Nazca, les conquistadors espagnols, une population au sang chaud, accueillante et humble, une gastronomie simple mais excellente, une volonté de partage et de découverte.
Trois pays pleins de contrastes : le Pérou, depuis ses désert bordant le Pacifique, ses sommets glacés à plus de 6 000 mètres, jusqu’aux jungles amazoniennes à l’Est … la Bolivie, pays le plus pauvre d’Amérique du Sud mais aussi le plus riche en ressources, qui possède des lieux parmi les plus extrêmes sur Terre (plus chaud, plus froid, plus venteux …), ses plateaux volcaniques, mers de sel, lagunes, canyons … et le Chili, pays étriqué aux 6 000 kilomètres de côtes (plus de la moitié de la hauteur du continent), avec des déserts parmi les plus arides et ses fjords et glaciers à perte de vue …

Ça vous va ?

Bien sûr, on ne verra pas tout ça, 20 jours, ce n’est pas long, juste suffisant pour faire un premier pas ici. Mais je peux vous dire que je suis rentré avec une simple idée : « Il faut que j’y retourne ! ».

Quelques chiffres

Sans vous dévoiler tous les détails, voici quelques données concernant notre parcours.

5 134 kilomètres, en 20 jours (du premier au dernier, de Lima à Lima), avec 8 moyens de transport. Petit jeu ! Pour connaître la bonne répartition, relie chaque moyen de transport à la bonne valeur. Pour t’aider, quelques lignes sont déjà tracées.

Nos 8 moyens de transport

Beaucoup de distance, mais aussi beaucoup de passages en altitude. Car ce voyage, c’est un peu aussi la route des sommets. Après une première journée à m’acclimater, je me suis bien amusé là-haut et j’en ai profité pour dépasser le plus haut sommet que j’avais pu gravir jusqu’à maintenant (Mont Cameroun, 4 095 mètres).

Informations sur les sommets

Qui ?

Après ces quelques mots, je peux vous présenter l’équipe de choc.

Sophie
alias « La résidente »

Âge : (ça ne se demande pas !)
Origine : France
Résidence actuelle : Bruxelles, Belgique

Niveau en Espagnol : bilingue
Compétence spéciale : dans le cas où l’on vient la voir au Pérou, Sophie a la capacité de rentrer en Europe 3 jours après notre arrivée

Sophie
Sophie
Sophie

Lisa
alias « La traductrice »

Âge : (qu’est-ce que j’ai dit ?!)
Origine : Irlande
Résidence actuelle : Londres, Angleterre

Niveau en Espagnol : bilingue
Compétence spéciale : capacité à transporter 3 kg de Haribo dans son sac en randonnée

Lisa
Lisa
Lisa

Julien
alias « El guía » (le Guide)

Âge : 24
Origine : France
Résidence actuelle : Londres, Angleterre

Niveau en Espagnol : passable
Compétence spéciale : G.O. (Gentil Organisateur de notre tour). On se tait donc, et on le suit

Julien
Julien
Julien

Jean-Baptiste
alias « JB-on-a-besoin-de-toi-on-comprend-pas-ce-qu’il-veut »

Âge : inconnu
Origine : inconnue. La rumeur voudrait qu’il vienne de Belgique. Non confirmé.
Résidence actuelle : Jersey, compliqué

Niveau en Espagnol : bon
Compétence spéciale : impossible à photographier

Jean-Baptiste
Jean-Baptiste
Jean-Baptiste
Jean-Baptiste

Bérenger
alias « le gars aux caméras »

Âge : 25
Origine : France
Résidence actuelle : Montréal, Canada

Niveau en espagnol : « un café et l’addition s’il vous plait »
Compétence spéciale : un sac composé de 14 kg d’électronique et de 2 tee-shirts

Bérenger
Bérenger

C’était comment ?

Génial !

T’as pris beaucoup de photos ?

Haha ! Quelle question ! Pour faire simple et clair, un aperçu en chiffres (vous savez que j’aime les chiffres) :

Sans Titre

Voilà-voilà. C’est pour ça que cela me prend du temps de tout travailler, surtout que je veux vous donner le contenu le plus génial que je puisse produire :) .


Les premiers pas

Les sacs n’ont pas été faits avant la veille. Forcément. Organisation ! Deux sacs, un de randonnée, un de photo. Trois appareils photo, deux objectifs, des films argentique, une GoPro, le MacBook Pro, pour décharger régulièrement le contenu, un tracker GPS, qui enregistrera mètre après mètre notre parcours. Les chargeurs pour tout ça, le nécessaire à randonnée (chaussures, kit médical …), le vrac de sous-vêtements et de quoi me laver, et il reste juste assez de place pour un pantalon, un short, deux tee-shirts et un pull. 27 jours à tenir avec ça ! Oui, j’ai mon propre sens des priorités.

Un des sacs

Le sac photo

Le départ s’est fait de Montréal le 23 mai au soir. Un petite marche vers la gare routière centrale.

Première partir du voyage : rejoindre Toronto, d’où je décollerai. Six heures de bus pour y parvenir. Arrivée dans le centre de la ville à 3 heures du matin. Le temps de me rendre à l’aéroport Pearson, m’enregistrer, prendre un petit-déjeuner, et mon avion quitte le sol à 8 h 15.

Ce premier parcours consistera à rejoindre Cusco, où je retrouverai tout le monde. Pour cela, une première escale de 9 heures à Bogota, en Colombie. À peine le pied posé, le dépaysement est déjà bien là.

Atterrissage à Bogota

Atterrissage à Bogota

9 heures d’attente, ça laisse le temps de prendre quelques photos, et de tester une première fois la GoPro pour une timelapse du coucher de soleil sur l’aéroport :)

9 heures d’attente, ça laisse le temps de prendre quelques photos, et de tester une première fois la GoPro pour une timelapse du coucher de soleil sur l’aéroport :)

À force de patience et d’allers et retours dans l’aéroport, l’attente finit par s’écouler. J’embarque pour Lima, et nous décollons à l’heure prévue. Une fois à Lima, je retrouverai normalement Lisa, et nous aurons un peu moins de 4 heures à attendre avant de décoller pour Cusco.
Atterrissage à Lima à 0 h 50. Ici, pas de zone de transit. Il faut récupérer les bagages, passer la police et la douane, pour réenregister les sacs ensuite.
Sacs, police, pour avoir le premier tampon dans le passeport, douane … tout passe rapidement, quand soudain …


Voilà, je suis à Lima, notre point de départ. C’est ici que commence ce carnet de voyage. La suite arrivera donc au premier chapitre du carnet. Quel cliffhanger !

Maintenant que je vous sens fébrile, impatient de connaître la suite, je vais me retirer, profiter un peu de la nuit, et revenir ensuite mettre un point final au premier épisode. À très vite !

Commentaires

  1. centelm

    Faut que j’arrête de lire des blogs de carnet de voyage, j’ai envie d’aller partout. Quand même sur la quantité de fringue t’es assez balaise je trouve :p
    Je serai là pour lire la suite !

    1. b!

      Héhé, la suite est enfin là !
      Et oui, je suis fan de carnets de voyage aussi, c’est une nourriture pour l’évasion !
      Pour les fringues, pas le choix :D Et puis ça fait du bien de voyager léger… Enfin…

  2. Julien

    J’étais passé à coté de ce billet. Sympa les stats et présentations :D

    1. b!

      Une petite mise-en-bouche que j’ai pensée nécessaire :)

Rejoindre la conversation

Veuillez remplir ces quelques champs, ou, plus simple :
Toutes les informations restent confidentielles et ne seront jamais partagées. Promis.