Trois semaines après, mes chevilles se souviennent encore douloureusement de cette centaine de kilomètres à sillonner la grande pomme …

Previously, on 24 hours in New York City.

La journée de notre héros (oui …) a démarré à 7 a.m., au 88 Orchard. Rejoint par Antoine, ils ont tout deux couru les rues de Chinatown et Little Italy, poursuivant une piste qui les mena finalement dans une impasse. Après avoir retrouvé Livingston — leur indic — au sommet du Rockefeller Center, ils sont passés au LEGO Store (pour le fun), avant de descendre à Battery Park, au Sud de Manhattan. Une fois le colis récupéré à bord du ferry, une fantastique recherche d’indices a démarré au pied de la Statue de la Liberté, poursuivie sur Ellis Island, avant de se terminer en dans course-poursuite effrénée dans Downtown.

Les événements suivants se déroulent entre 12:00 p.m. et 5:00 p.m.

12:00 p.m. Brooklyn Bridge.

Sortant de Downtown par le Sud-Est, nous tombons devant Brooklyn Bridge. Cet énorme pont emblématique, parmi les plus vieux de New York, ses drapeaux flottants au vent, ses piles de maçonnerie et sa toile métallique. Beau. Impressionnant. Sur deux niveaux (les véhicules circulent sur la partie inférieure alors que piétons et cyclistes sont au-dessus, sous le ciel), la vue reste tout le temps dégagée, à mesure que l’on passe East River et que l’on s’éloigne de l’Île de Manhattan.

Une photo que je verrais bien encadrée dans ma chambre en grand format …

Une photo que je verrais bien encadrée dans ma chambre en grand format …

Les voilà les amoureux … Il y en a beaucoup parsemés le long du pont. Une belle symbolique que j’aime !

Les voilà les amoureux … Il y en a beaucoup parsemés le long du pont. Une belle symbolique que j’aime !

Une véritable toile métallique, un peu étouffante parfois …

Une véritable toile métallique, un peu étouffante parfois …

On a également une magnifique vue sur Manhattan Bridge, non loin. Les deux ponts se rejoignent presque ensemble sur la rive Est.

On a également une magnifique vue sur Manhattan Bridge, non loin. Les deux ponts se rejoignent presque ensemble sur la rive Est.

Dernière vue sur le Brooklyn Bridge, avant d'en descendre à DUMBO.
Le pont vu d'un peu plus loin, depuis Brooklyn Bridge Park (un nom original).

À gauche, une dernière vue sur le Brooklyn Bridge, avant d’en descendre à DUMBO.

À droite, avant que ma pellicule ne meure, le pont vu d’un peu plus loin, depuis Brooklyn Bridge Park (un nom original).

En descendant du pont … vous arrivez directement dans …

12:40 p.m. DUMBO.

DUMBO tient son nom de sa localisation : Down Under the Manhattan Bridge Overpass (« Sous le viaduc du Pont de Manhattan »). Le coin possède le statut officiel de « Quartier historique des 90s » depuis quelques années, et reflète réellement la fin du XXe siècle par son allure. C’est là que se situe le principal centre « artistique » de New York, avec un certain nombre de galeries, de boutiques très orientées vers les Arts …

Le quartier n’est pas très grand, le tour est vite fait, mais la promenade peut se continuer sur les rives de l’East River, qui donne l’occasion d’apercevoir Manhattan sous un nouvel angle.

L’architecture est réellement belle et bien conservée. Un réel changement d’univers à quelques minutes en métro de Manhattan.

L’architecture est réellement belle et bien conservée. Un réel changement d’univers à quelques minutes en métro de Manhattan.

Pour peu, on se croirait presque dans une autre ville …

Pour peu, on se croirait presque dans une autre ville …

Tout semble réellement remonter du passé.

Tout semble réellement remonter du passé.

Mais les ponts — qui semblent gigantesques vus qu’en bas, (ici Manhattan Bridge) vous rappellent que le cœur de New York n’est pas bien loin.

Mais les ponts — qui semblent gigantesques vus qu’en bas, (ici Manhattan Bridge) vous rappellent que le cœur de New York n’est pas bien loin.

Brooklyn Bridge surplombant les petites résidences de DUMBO.

Brooklyn Bridge surplombant les petites résidences de DUMBO.

Un petit coup de métro, et nous remontons la rive Est vers …

1:40 p.m. Williamsburg.

DUMBO, c’est un peu le passé en pleine ville. Williamsburg, c’est plutôt le village en pleine ville. Pas de grand buildings ou de grands immeubles résidentiels, tout se restreint à quelques petits étages dans le cœur de Williamsburg. Plein de petits commerces, d’antiquaires aux vendeurs de vinyles, des petits restos aux charcuteries ou fromageries. C’est assez déroutant. Quelques minutes ou heures dans ce quartier vous font oublier que la ville qui ne dort jamais vrombit juste à quelques centaines de mètres.

Petit village tout coloré … Tellement beau et agréable !

Petit village tout coloré … Tellement beau et agréable !

Un petit « Cheese Shop » sur Bedford Ave. qui fait réellement envie. Dommage que ce genre de produit soit si cher dans nos contrées …

Un petit « Cheese Shop » sur Bedford Ave. qui fait réellement envie. Dommage que ce genre de produit soit si cher dans nos contrées …

De là aussi, en marchant vers l’Ouest, on se retrouve face à l’East River, et Manhattan au delà. À ce niveau, on se situe presque en face de l’Empire State Building ou encore le magnifique Chrysler Building.

Partie d'un panorama 360º dans Williamsburg
Partie d'un panorama 360º dans Williamsburg
Partie d'un panorama 360º dans Williamsburg
Un petit tour sur moi-même avec le Sprocket, pour un petit panorama au bord de l’East River.

Un petit tour sur moi-même avec le Sprocket, pour un petit panorama au bord de l’East River.

Manhattan vu depuis le même ponton sur l’East River. Le gros à gauche, c’est l’Empire State. La pointe au centre, le Chrysler.

Manhattan vu depuis le même ponton sur l’East River. Le gros à gauche, c’est l’Empire State. La pointe au centre, le Chrysler.

Le réalisateur me fait alors signe que l’heure tourne (ce qui ne veut rien dire, on en prend conscience en l’écrivant …), et qu’il faut faire rentrer deux autres visites avant la fin de l’épisode. Go !

Nous courons encore vers le métro, et déboulons dans une station dont le nom m’inspire : Metropolitan Ave..

Merci l’argentique basique qui lui ne se soucie pas des histoires de « balance des blancs », de « gestion de luminosité » et tout, et qui capture réellement l’ambiance présente. Oui, dans bien des stations, l’ambiance est teintée de jaune/vert, rencontre des néons et de l’environnement souterrain …

Merci l’argentique basique qui lui ne se soucie pas des histoires de « balance des blancs », de « gestion de luminosité » et tout, et qui capture réellement l’ambiance présente. Oui, dans bien des stations, l’ambiance est teintée de jaune/vert, rencontre des néons et de l’environnement souterrain …

… pas comme ici où mon numérique a bien fait son travail … En passant, si vous avez l’occasion de croiser le jeune qui joue de la contrebasse à gauche, arrêtez-vous cinq minutes, il est réellement bon !

… pas comme ici où mon numérique a bien fait son travail … En passant, si vous avez l’occasion de croiser le jeune qui joue de la contrebasse à gauche, arrêtez-vous cinq minutes, il est réellement bon !

3:00 p.m. MOMA.

Retour à Manhanttan, sur la 53rd St. (la 53e). MOMA : Museum of Modern Art. Je pense que le nom vous est familier, tant ce musée est une référence : 3 millions de visiteurs par an, une collection de 150 000 peintures, sculptures, dessins, gravures, photographies, maquettes et objets d’art, une cinémathèque de 22 000 films et documentaires …

Personnellement, je suis passé voir Talk to me, une exposition sur le design et la communication entre personnes et objets. Immanquable pour le technophile-soucieux-d’ergonomie-et-amateur-des-recherches-sur-les-interactions-Homme-machine-(IHM) que je suis. Réellement enrichissant, impressionnant … et très drôle d’y croiser un nom familier : Etienne Mineur, un ponte dans son domaine que j’ai eu le privilège d’avoir en professeur pendant ma licence. Souvenirs …

Suivez le guide !

Suivez le guide !

En arrivant à l’expo, vous êtes accueilli par Carl, un petit personnage rouge, très drôle, avec qui vous pouvez interagir par le toucher (sur le petit écran), ou par la parole. Eh oui, il vous répond !

En arrivant à l’expo, vous êtes accueilli par Carl, un petit personnage rouge, très drôle, avec qui vous pouvez interagir par le toucher (sur le petit écran), ou par la parole. Eh oui, il vous répond !

Je suis ensuite tombé en amour pour ces petites créatures, du projet Suwappu. À travers votre téléphone ou autre micro-ordinateur, un monde en réalité augmentée se révèle et fait vivre ces petits personnages.

Je suis ensuite tombé en amour pour ces petites créatures, du projet Suwappu. À travers votre téléphone ou autre micro-ordinateur, un monde en réalité augmentée se révèle et fait vivre ces petits personnages.

J’ai eu le privilège de rencontrer pour de vrai Tweenbot, un petit robot qui ne fait qu’avancer tout droit, et dont la survie et la destination dépendent du bon vouloir des personnes qu’il croise. Une jolie expérience sur les interactions entre l’Homme et les machines.

J’ai eu le privilège de rencontrer pour de vrai Tweenbot, un petit robot qui ne fait qu’avancer tout droit, et dont la survie et la destination dépendent du bon vouloir des personnes qu’il croise. Une jolie expérience sur les interactions entre l’Homme et les machines.

Si cela vous intéresse, voici le site de l’exposition : MOMA — Talk to me.
Et les sites des différents points exposés ici : Carl, Suwappu et Tweenbot.

Le temps de passer voir une exposition photo sur les délirantes idées concernant la création de nouvelles villes, une exposition sur la typographie et l’objet … et il est temps de remonter de quelques rues, pour un petit break.

4:00 p.m. Central Park.

On peut sentir la journée commencer à décliner. Le temps se couvre un peu, les New Yorkais finissant tôt se prélassent déjà dans l’herbe. 341 hectares de verdure. À une échelle humainement compréhensible, Central Park représente … 448 terrains de football, ou encore 32 703 courts de tennis. Vous pouvez y coucher 158 Tour Eiffel si vous êtes bons en rangement. C’est immensément … immense. Entrés par Colombus Circle (angle Sud-Ouest), il nous a fallu déambuler environ deux heures vers le Nord pour arriver au réservoir central, soit … un peu en dessous de la moitié de la hauteur du parc. Ouép. :D

On y a retrouvé Marlena Diamond. Elle va très bien.

On y a retrouvé Marlena Diamond. Elle va très bien.

Au niveau du réservoir central, on aperçoit quelques bâtiments. On a vraiment la sensation d’être en dehors de la ville.

Au niveau du réservoir central, on aperçoit quelques bâtiments. On a vraiment la sensation d’être en dehors de la ville.

On y trouve un grand anneau, avec des terrains de baseball, soccer … et des japonaises qui sautent gracieusement.

On y trouve un grand anneau, avec des terrains de baseball, soccer … et des japonaises qui sautent gracieusement.

Aussi des violonistes qui performent sous les ponts.

Aussi des violonistes qui performent sous les ponts.

Pas le temps de se reposer pour autant, la journée n’est pas terminée et d’autres découvertes nous attendent.


4:59 p.m. To be continued …

Commentaires

  1. Nicolas

    M’sieur! M’sieur! Je peux l’avoir aussi la photo N&B du pont de Brooklyn! Mon pont préféré!

    De bien belles photos avec des chouettes commentaires dedans : ça fait plaisir à regarder!

    Quand à la symbolique des cadenas… J’aime pas cette vision de l’amour comme étant une prison où l’on est cadenassé à l’autre.

    Vivement la suite!

    1. b!

      Haha, pour la photo, on verra. Moi d’abord ! :D
      Merci merci ! Y’a plein d’autres trucs intéressants (dont la série réalisée au Cameroun) si ton boulot te laisse le temps de flâner ici.
      Et pour les cadenas, c’est pas forcément l’image que j’en ai. Je vois plus ça comme simplement la symbolique réelle, personnifiée, de l’amour de deux personnes. Ça me fait me demander si une personne a eu l’audace d’y accrocher plusieurs de ses dates à moyenne durée. JC + IB, JC + SV, JC +… :)

  2. mamounette

    Ah ça fait du bien, rendez-vous super agréable, attendu et toujours plein d’originalités!
    Les photos sont magnifiques et le texte sublime, il faut absolument penser à relier les épisodes pour avoir le plaisir de feuilleter et de l’avoir à portée de mains pour revoir à volonté et partager!…
    BRAVISSIMO!!!

    1. b!

      Merci ! Oui ! Si je faisais tout ce dont j’avais envie, je relierais REC (il faudra que je reprenne la série d’ailleurs), 37 jours au Cameroun, et faire un truc spécial sur New York (mais après la prochaine visite, pour avoir plus de matériel photo…).

  3. Jagrina

    Haha les cadenas, il y en a une série aussi à Paris…Jolies !

    1. b!

      :)

  4. Aude

    Comme d’habitude, c’est une véritable évasion… ça fait palpiter le coeur et briller les yeux… Merci, c’est très bon, vraiment!

    1. b!

      Merci Aude ! Content de réussir à vous faire voyager un peu aussi :)

Rejoindre la conversation

Veuillez remplir ces quelques champs, ou, plus simple :
Toutes les informations restent confidentielles et ne seront jamais partagées. Promis.