Prononcez « Lim-bé ». La ville est sur la partie anglo-saxonne du Cameroun, pas d’accentuation donc :) .

Week-end au pays des voitures « SW » (« South-West »), dans la région du Sud-Ouest donc, à 70 km de Douala (la région est plus au Nord que Douala ou que la région de l’Océan, mais on appelle ça quand même le Sud-Ouest).

Limbe est une petite ville côtière, au pied du Mont Cameroun, partagée entre océan et volcan.
Volcan oui. Le Mont Cameroun en est un, culminant à 4 095 m (à noter), encore actif (en sommeil pour le moment). Sa dernière grande coulée de lave, très récente, remonte à 1999 et a laissé quelques traces encore visibles : la route partant de Limbe vers l’Ouest est encore coupée par une langue sèche de basalte d’une dizaine de mètres de haut.


Limbe. Carte du Cameroun.

Sur le port de Limbe. Un ponton inaccessible, une place souillée par l’activité … au loin, le Petit Mont Cameroun, au pied de son grand-frère dont on apprécie la pente naissante …

Sur le port de Limbe. Un ponton inaccessible, une place souillée par l’activité … au loin, le Petit Mont Cameroun, au pied de son grand-frère dont on apprécie la pente naissante …

De l’autre côté du Petit Mont Cameroun, une partie plus touristique. De longues plages de sable volcanique noir …

De l’autre côté du Petit Mont Cameroun, une partie plus touristique. De longues plages de sable volcanique noir …

… font face à un Océan venant se jeter sur des côtes qui semblent encore bien sauvages.

… font face à un Océan venant se jeter sur des côtes qui semblent encore bien sauvages.

16 h 56 seulement. Pourtant, le soleil est déjà bien bas et dore tout le paysage.

16 h 56 seulement. Pourtant, le soleil est déjà bien bas et dore tout le paysage.

On apprécie alors le temps, la vue …

On apprécie alors le temps, la vue …

… l’instant.

… l’instant.

Ici, on vous tire le portrait de façon moderne. Photo-minute dans un lieu où le temps semble s’effacer.

Ici, on vous tire le portrait de façon moderne. Photo-minute dans un lieu où le temps semble s’effacer.

Ici aussi de bien étranges choses dans les arbres. Il s’agit de nids, véritables cocons tressés. On s’y sentirait presque à son aise …

Ici aussi de bien étranges choses dans les arbres. Il s’agit de nids, véritables cocons tressés. On s’y sentirait presque à son aise …

Jour 2, 24 avril 2011

Arrêt rapide sur la route du retour. Curiosité naturelle : la langue de lave descendant du Mont Cameroun.

En haut de la coulée de lave.
Langue de basalte reconquise en vert, contrastes avec la palmeraie qui a dû céder du terrain. Au fond, on devine l’Île de Nouvelle Guinée.

Langue de basalte reconquise en vert, contrastes avec la palmeraie qui a dû céder du terrain. Au fond, on devine l’Île de Nouvelle Guinée.

Escalader la coulée de lave.

 

Une nouvelle photo de route. Je ne sais pas pourquoi, j’aime ces photos. Ouverture, mouvement, esprit de découverte, d’inconnu, de ne pas savoir ce qu’il y aura au bout du chemin …
Qui sait, j’en tirerai peut-être une vraie collection, un jour.

N3 : Idenao – Limbe.

N3 : Idenao – Limbe.

Commentaires

  1. Centelm

    Haaa voilà une nouvelle jolie série! Ton appel au premier commentaire m’a fait rire alors me voilà! Me voilà aussi parce qu’on a été servi deux fois dans la même journée, ce qui est plutôt rare :p
    Grosse faiblesse pour la 4ème et la 5ème absolument boulversantes de lumières, de nature et de spontanéités! Deux petits bijoux!
    Jolie traitement, joli cliché! Bonne suite, on se retrouve sur le prochain billet my friend!

  2. Arn

    j’aime beaucoup beaucoup la photo avec la madame en avant-plan de la plage.

    1. b!

      Haha merci ! Je l’aime beaucoup aussi cette photo. Et la madame en avant-plan, c’est ma môman ! :)

  3. melle de l'autre rive

    j’ai trouvé le fil rouge de la série !!! : le contraste, ou l’opposition
    immensité naturelle/présence de l’homme, chaleur-métallique, monde moderne/monde sauvage, structure/anarchie, netteté/flou, destruction/renouveau
    nature/civilisation,
    cholies photos!

  4. b!

    Tu as fait la licence pro avec nous toi ? Vive la sémantique. Et je t’avoue que le fil rouge est choisi de manière inconsciente. Pas de réelle sélection sur des termes aussi précis, plus un choix esthétique avec comme guide mon goût personnel :)

Rejoindre la conversation

Veuillez remplir ces quelques champs, ou, plus simple :
Toutes les informations restent confidentielles et ne seront jamais partagées. Promis.