37 jours au Cameroun / Épisode 2 : Mont Manengouba. Villa Luciole – Campement Bororo – Lacs Jumeaux

Deuxième week-end au Cameroun, et une autre grande bouffée d’air. Après la plage (lire l’épisode 1 à propos de Kribi), direction l’intérieur, vers le Mont Manengouba. Une randonnée au départ de la Villa Luciole, près de Melong et Nkongsamba. Grimpée sur le massif, rencontre et nuit chez des Bororos (ethnie du peuple des Peuls), lacs jumeaux de Manengouba …


Nkongsamba. Mont Manengouba. Carte du Cameroun.

Notre boukarou à la Villa Luciole, une case en bambou au toit de feuilles de palmier.

Notre boukarou à la Villa Luciole, une case en bambou au toit de feuilles de palmier.

Rencontre avec un nouvel ami, Barnabé, résident semi-apprivoisé de la Villa Luciole :) .

Rencontre avec un nouvel ami, Barnabé, résident semi-apprivoisé de la Villa Luciole :) .

La Villa Luciole possède une très belle et haute bambouseraie. J’adore !

La Villa Luciole possède une très belle et haute bambouseraie. J’adore !

Après deux heures de marche, rencontre au premier village Bororo, là où résident le doyen et la doyenne de ce groupe Peul.

Après deux heures de marche, rencontre au premier village Bororo, là où résident le doyen et la doyenne de ce groupe Peul.

Sans Titre
Ce premier village comprend une dizaine de cases avec de petites installations agricoles. Quelques pas plus haut, une école avec une cour de récréation remplie de moutons ^^.

Ce premier village comprend une dizaine de cases avec de petites installations agricoles. Quelques pas plus haut, une école avec une cour de récréation remplie de moutons ^^.

Les installations sont simples et sommaires (pas d’eau, pas d’électricité), mais toujours bien réalisées, entretenues et avec un style et des couleurs que j’adore.

Les installations sont simples et sommaires (pas d’eau, pas d’électricité), mais toujours bien réalisées, entretenues et avec un style et des couleurs que j’adore.

Sans Titre
Après la première journée de marche, le soleil se couche sur le campement. Les Bororos vivent avec leur environnement et le rythme imposé par la Nature. Aucune montre, aucun réveil …

Après la première journée de marche, le soleil se couche sur le campement. Les Bororos vivent avec leur environnement et le rythme imposé par la Nature. Aucune montre, aucun réveil …

… le campement s’endort à la tombée de la nuit (18 h 30, heure locale), pour se réveiller aux aurores (6:00).

… le campement s’endort à la tombée de la nuit (18 h 30, heure locale), pour se réveiller aux aurores (6:00).

Réglés par la ville, nous sommes parmi les derniers éveillés, autour d’un feu …

Réglés par la ville, nous sommes parmi les derniers éveillés, autour d’un feu …

… presque nécessaire. De nuit à Douala, il fait 29°C au minimum. Pas à 2 000 m :) .

… presque nécessaire. De nuit à Douala, il fait 29°C au minimum. Pas à 2 000 m :) .

Ciel dégagé, pleine lune. Difficile d’aller se coucher avec ce plafond …

Ciel dégagé, pleine lune. Difficile d’aller se coucher avec ce plafond …

Au fond, la silhouette du Mont Manengouba.

Au fond, la silhouette du Mont Manengouba.

Jour 2, dimanche 17 avril 2011

06:37. Le réveil. Comment résister ? La vallée dort encore sous une première couche de nuages, tandis qu’au dessus de nous s’étend cette masse humide, coupant la vue et embrasant la lumière.

06:37. Le réveil. Comment résister ? La vallée dort encore sous une première couche de nuages, tandis qu’au dessus de nous s’étend cette masse humide, coupant la vue et embrasant la lumière.

07:20. Le parcours continue, toujours vers l’Ouest, dans des paysages et une ambiance matinale époustouflants.

07:20. Le parcours continue, toujours vers l’Ouest, dans des paysages et une ambiance matinale époustouflants.

Sans Titre
Nous arrivons au bord du cratère, avec en son sein un immense plateau verdoyant.

Nous arrivons au bord du cratère, avec en son sein un immense plateau verdoyant.

Une fois descendu (utilisez les zébus et la perspective pour apprécier la profondeur et la hauteur des remparts), le soleil est encore suffisament bas pour offrir une lumière rasante. Première impression : celle d’être revenu des milliers d’années en arrière. Aucune trace d’Homme n’est visible en ce lieu, perdu dans le temps …

Une fois descendu (utilisez les zébus et la perspective pour apprécier la profondeur et la hauteur des remparts), le soleil est encore suffisament bas pour offrir une lumière rasante. Première impression : celle d’être revenu des milliers d’années en arrière. Aucune trace d’Homme n’est visible en ce lieu, perdu dans le temps …

Les paysages s’enchaînent et remplissent les yeux d’images formidables. En bas, un des deux « Lacs Jumeaux », le « Lac femelle ». Grand, une eau d’un bleu profond.

Les paysages s’enchaînent et remplissent les yeux d’images formidables. En bas, un des deux « Lacs Jumeaux », le « Lac femelle ». Grand, une eau d’un bleu profond.

Le « Lac Mâle ». Plus étriqué, entouré de roche volcanique, inaccessible. Une fine crête de terre d’une dizaine de mètres de large sépare les deux lacs.

Le « Lac Mâle ». Plus étriqué, entouré de roche volcanique, inaccessible. Une fine crête de terre d’une dizaine de mètres de large sépare les deux lacs.

Quelques kilomètres après la sortie du cratère. Au loin, les premières villes se dessinent à nouveau.

Quelques kilomètres après la sortie du cratère. Au loin, les premières villes se dessinent à nouveau.

Sans Titre
Quelle beauté que celle d’une feuille de bananier (surtout quand on est fan du vert comme moi :p ).

Quelle beauté que celle d’une feuille de bananier (surtout quand on est fan du vert comme moi :p ).

Une douche, une pause, un repas avec du pain et du miel faits à la Villa Luciole (légumes, fruits, pain, miel, fromages … tout est produit sur place), et il est temps de rentrer sur Douala.

Une douche, une pause, un repas avec du pain et du miel faits à la Villa Luciole (légumes, fruits, pain, miel, fromages … tout est produit sur place), et il est temps de rentrer sur Douala.

J’ai eu l’occasion de filmer une grande partie de ce parcours. Quand le temps me le permettra, j’essaierai de compiler toute cette beauté sous forme de vidéo. J’espère vraiment pouvoir le faire, il y a beaucoup de choses qui ne sont pas ici en photo, comme les rencontres avec des enfants Peuls, des traversées de villages, un face-à-face avec des zébus …

(cœur-cœur)

Commentaires

  1. Benoit

    Juste magnifique B!
    Profites en bien et continues sur ta lancée, à ton retour il faut qu’on se parle :-)

  2. b!

    @Benoit : je profite, je profite ! À mon retour ? Je serai de passage pour 10 jours sur Paris / Pas-de-Calais avant de décoller pour Montréal. Tu me tiens au jus.
    @Centelm : haha, je prends ça pour un compliment. Chaque chose en son temps. Peut-être un petit crochet avec un épisode 3 ce soir ou demain pour une histoire de canoë, et le programme des jours/semaines qui arrivent est chargé aussi :) .

  3. crakeurs

    c’est vraiment magnifique !! t’as de la chance !!! et puis tes photos sont tres belles !! :) continue à nous en faire des supers jolies !!! gros bisous :)

  4. Arn

    Beau beau beau, tout ça! Enfin de la couleur, de la vraie :)

  5. Linda

    Trop beau !!! Magnifique !

  6. Orhee

    Wow.

  7. Centelm

    Encore! Encore!!

  8. Centelm

    Faudra que tu me donne la recette de ton ciel aussi! T’es avec ton 50mm j’imagine bambou en guise de trépied? :)

    1. b!

      @Centelm : haha. Pas de 50 pour ces photos-là, mais un 24mm dégoté avant de partir… Me suis senti « obligé », en prévision des paysages, de partir avec un objo disposant d’un angle beaucoup plus large.
      Après, ces photos de nuit, c’est vraiment que du bonheur et du naturel en boîtier. Un ciel dégagé, une pleine lune montante pour le bleu, et la montagne pour une nuit plus près des étoiles et sans lumière parasite.
      f/1.4 (pour un max de lumière), 4s de pose et 400ISO (pour éviter le bruit). Y’a sûrement des réglages plus adéquats mais c’est ce qui m’est venu en tête. J’ai quelques déchets au début, le temps des réglages, mais sur celles que j’ai publiées, aucune retouche en post-prod. Bonheur :)
      Seul point négatif, j’aurais aimé que la lune soit plus faible. J’ai un niveau de détail assez sympa au niveau des étoiles, on commence même à distinguer la Voie Lactée (vlà une vue 1:1 d’une partie de la photo). J’aurais voulu doubler l’exposition pour augmenter la prise du ciel profond, mais la lune aurait tout cramé.

  9. Centelm

    woaa Merci pour ces infos! T’as dégotter des trucs avant de partir gros malins! Bien joué, il fallait bien ça! Celle-là est juste géniale en terme de profondeur, angle y tout y tout! On doit prendre autant de plaisir à les regarder que toi à les prendre, continuons!

  10. Albob

    Ma machoire s’est décrochée devant la beauté des paysages. Ca a l’air vraiment magique!

    Profite bien :)

    PS: haaaaaaaaaaaan, le petit singe! « QU’EST-CE QU’IL EST MIGNOOOOOOOOON! » (avec la voix sur-aigüe de la présentatrice tv dans les 2 minutes du peuple)

  11. b!

    @Centelm : haha oui, j’ai fait le plein avant de partir. Ici je navigue en permanence avec mes deux objos et 32Go (4x8Go) de cartes :p .
    @Albob : C’est magique oui :) . Et je profite ! Bientôt la fin, snif, mais début d’une nouvelle aventure à venir :) .

Rejoindre la conversation

Veuillez remplir ces quelques champs, ou, plus simple :
Toutes les informations restent confidentielles et ne seront jamais partagées. Promis.